Sante-Limousin.fr est le portail de réfèrence de l'information santé grand-public en Limousin,
l'espace numérique régional de services et d'informations des professionnels et organisme de santé.

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Sante-limousin.fr > Public > Actualités > Promouvoir l’activité physique des jeunes, élaborer et développer un projet de type Icaps

Promouvoir l’activité physique des jeunes, élaborer et développer un projet de type Icaps

La diminution de l’activité physique et la généralisation d’un comportement sédentaire chez les jeunes, leurs conséquences en termes de santé, leurs impacts sociaux et économiques sont à ce jour bien établis. L’étude Icaps, « Intervention auprès des collégiens centrée sur l’activité physique et la sédentarité » menée par le Pr Chantal Simon a démontré scientifiquement au terme des quatre années d’expérimentation que la promotion de l’activité physique régulière permet de prévenir la sédentarité et l’obésité chez les jeunes.

Pourquoi promouvoir l’activité physique des enfants et des jeunes ?

Associée à de bonnes habitudes alimentaires, la pratique régulière d’une activité physique est un déterminant essentiel de l’état de santé des individus. La généralisation d’un comportement sédentaire est associée à l’augmentation des maladies chroniques les plus fréquentes aujourd’hui.

La pratique régulière d’une activité physique pendant l’enfance et l’adolescence présente un intérêt qui dépasse ses effets immédiats sur la santé, pour deux
raisons au moins :

  • lorsqu’elle est pratiquée avec plaisir, elle prédit le niveau de pratique d’activité physique à l’âge adulte ;
  • nombre de ses bienfaits se prolongent jusqu’à l’âge adulte, indépendamment du degré d’activité de ce dernier.

Pour en savoir plus sur la démarche de type Icaps, vous pouvez télécharger le dépliant de présentation de la démarche Icaps en cliquant sur ce lien (Picto PDF (telecharger)PDF - 1,3 Mb).

Comment promouvoir l’activité physique des enfants et des jeunes ?

Icaps, « intervention auprès des collégiens centrée sur l’activité physique et la sédentarité »

est une intervention qui a été reconnue comme efficace par l’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) en 2009. Elle a consisté à la mise en œuvre par différents partenaires du projet d’une série d’actions ciblant trois niveaux :

  • l’enfant ou l’adolescent lui-même (ses connaissances, ses attitudes et ses motivations),
  • son support social (famille, enseignants, éducateurs, animateurs... pour encourager les jeunes à augmenter leur niveau de pratique)
  • et son environnement physique et organisationnel (pour le rendre favorable à la pratique d’activités physiques).

Comment faciliter l’extension de cette stratégie d’intervention ?

Une intervention a toutes les chances d’être plus efficace si elle s’inscrit d’emblée dans une approche socio-écologique intégrant plusieurs niveaux et types d’actions : auprès des jeunes, au niveau du soutien social et de l’environnement.

Dans une perspective de prise en compte des inégalités de santé, l’ancrage dans le milieu scolaire facilite l’accès à tous les jeunes. La mobilisation d’un large partenariat est aussi une des clés de réussite pour favoriser le transport actif au quotidien, l’activité physique libre et de loisirs dans les milieux de vie quotidiens.

Un guide d’aide à l’action

Co-rédigé par l’équipe Icaps et l’Inpes, ce guide a pour objectif d’accompagner les professionnels du milieu scolaire, des collectivités locales, des associations ou des administrations souhaitant mettre en place des actions de promotion de l’activité physique chez l’enfant et l’adolescent en s’appuyant sur uns stratégie efficace. Il présente les modalités opérationnelles d’implantation d’un projet de type Icaps et met à disposition des repères et des outils pratiques pour l’action.

Ce guide est téléchargeable sur le site de l'Inpes

 ICAPS



Source : Inpes

Site internet : http://www.inpes.sante.fr/

 

Par LAURE DAUBISSE - Dernière modification 11/07/2011 12:11
Actions sur le document

sante-limousin.fr est un service d' Epsilim