Sante-Limousin.fr est le portail de réfèrence de l'information santé grand-public en Limousin,
l'espace numérique régional de services et d'informations des professionnels et organisme de santé.

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Un comparatif des établissements de santé

La HAS va publier sur son site, pour chaque établissement de santé, les résultats organisés par classes des quatre indicateurs qu’elle a généralisés.

Une comparaison des établissements de santé de court séjour (activités de médecine, de chirurgie ou d’obstétrique), pour chaque indicateur de qualité déjà généralisé, va bientôt être mise à disposition sur le site de la HAS. Ce document figure en annexe du rapport d’analyse des résultats de la campagne de généralisation 2009 coordonnée par la HAS et concerne 4 indicateurs :

  • la tenue du dossier patient,
  • l’évaluation de la douleur,
  • le dépistage des troubles nutritionnels,
  • et le délai d’envoi du courrier de fin d’hospitalisation.

« Ces  informations sont déjà disponibles sur le site Platines du ministère de la Santé, mais elles ne sont pas présentées de manière comparée », souligne le Dr Christine Gardel, chef du service des indicateurs pour l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins à la HAS. Les données concernent plus de mille structures de soins. Elles ont été établies à partir des résultats 2009 des indicateurs généralisés par la HAS qui sont pris en compte par les experts-visiteurs de la HAS lors de la procédure de certification. « Nous avons également souhaité simplifier la présentation de ces informations », poursuit le Dr Christine Gardel.

Une dynamique de changement

Depuis 2009, les hôpitaux ont l’obligation de communiquer ces informations. Quelle est l’influence de cette transparence sur la dynamique de qualité engagée par les établissements ? Difficile de le savoir précisément, mais la HAS dresse, à partir des résultats obtenus, plusieurs constats décrits dans le rapport « Facteurs associés à la variabilité des résultats ».
Par exemple, la douleur est moins bien évaluée en médecine et obstétrique qu’en chirurgie. Elle est aussi moins bien évaluée chez les enfants et les personnes âgées. « La traçabilité de la douleur est cependant l’indicateur qui a le plus progressé, de 40 % il est passé à 52 % », insiste le Dr Christine Gardel.
Par ailleurs, si l’informatique améliore la tenue du dossier patient, seuls 2,8 % des dossiers sont informatisés. Et plus d’un sur deux existe uniquement sur papier.

Pour en savoir plus : http://www.has-sante.fr

Source : HAS

Site internet : http://www.has-sante.fr

 

Par LAURE DAUBISSE - Dernière modification 28/03/2011 11:04
Actions sur le document

sante-limousin.fr est un service d' Epsilim